Bitcoin falder betydeligt efter manglende evne til at bryde hele tiden

I de tidlige timer den 26. november var BTC-prisen udsat for et hurtigt fald og faldt med næsten $ 1.700 i løbet af få timer.

Prisen er brudt ned fra en bullish struktur, der havde været på plads, siden den opadgående bevægelse begyndte at accelerere i september.

Det er muligt, at BTC er begyndt på en korrigerende tendens.

Fordeling af Bitcoin parabolsk support

Bitcoin-prisen havde fulgt en parabolsk stigende supportlinje siden 5. september, hvor hele opadgående bevægelse begyndte. Efter denne linje nåede BTC et højdepunkt på $ 19.490 den 25. november, lidt under den allerhøjeste pris på $ 19.666.

Den 26. november oprettede BTC et betydeligt bearish lysestage, brød sammen fra supportlinjen og begyndte en nedadgående bevægelse, der stadig er i gang.

Efter 36 dage i overkøbt territorium og flere bearish afvigelser er den daglige RSI endelig faldet til under 70. Derudover har den stokastiske oscillator lavet et bearish kryds, og MACD falder også.

Derfor er det muligt, at den opadgående bevægelse er afsluttet.

Hvis BTC fortsætter med at falde, findes de to mest sandsynlige niveauer for at gennemføre korrektionen til $ 15.800 og $ 13.500. Disse er de respektive 0.382 og 0.618 Fib retracement niveauer for hele opadgående bevægelse.

0.5 Fib-niveauet på $ 14.640 vil sandsynligvis også yde support, men det er ikke et vandret supportområde.

Kortvarig BTC-bevægelse

To-timers diagrammet viser, at prisen brød sammen fra en parallel stigende kanal, der havde været på plads siden 18. september.

Kortsigtede tekniske indikatorer er blevet baisse. Både RSI og MACD er faldende, og førstnævnte er faldet til under 50.

Derfor, selvom en afvisning kan forekomme, muligvis for at validere supportlinjen for den kanal, BTC netop brød sammen fra, forventes prisen til sidst også at bryde ned fra dette supportområde.

Konklusion

Afslutningsvis antyder Bitcoins opdeling, at prisen nu er begyndt på en korrigerende bevægelse, der kan tage prisen tilbage til $ 15.800.

For BeInCryptos tidligere Bitcoin-analyse, klik her!

Ansvarsfraskrivelse: Handel med kryptovaluta har et højt risikoniveau og er muligvis ikke egnet for alle investorer. Synspunkterne i denne artikel afspejler ikke BeInCryptos synspunkter

CTB : l’adoption asiatique accompagnée d’un haut niveau

Bitcoin fait de sérieuses vagues à la fin de 2020, atteignant des niveaux record la même semaine où DBS a mis en service son central de cryptage et où Hong Kong a autorisé le tout premier fournisseur de services de biens numériques sous licence.

Au moment de la publication, Bitcoin approche les 22 000 dollars et bat continuellement de nouveaux records après avoir atteint en novembre le record de 2017, soit environ 20 000 dollars.

Et alors que les investisseurs institutionnels continuent à s’accumuler – tout récemment, le géant américain de l’assurance MassMutual a ajouté 100 millions de dollars d’investissements dans Bitcoin – les principales cryptocurrences sont de plus en plus adoptées par le grand public, notamment dans la région de haute technologie de l’Asie.

Adoption asiatique

Outre le lancement d’OSL à Hong Kong et celui de DBS à Singapour – un leader mondial de la cryptographie en plein essor – il existe des acteurs sur d’autres marchés qui font rapidement leur entrée dans la classe d’actifs naissante.

Le Japon, autre concurrent sérieux, accélère également ses efforts, le géant financier local SBI prenant la tête du peloton. La SBI a récemment pris une série de mesures dans le domaine de la cryptographie, notamment le lancement prévu en 2022 d’un échange numérique avec la SIX suisse, un partenariat avec Ripple et, plus récemment, l’acquisition de la société britannique B2C2, spécialisée dans le commerce des devises cryptographiques.

La région abrite également la Corée du Sud, l’un des principaux adopteurs initiaux, et l’Inde – depuis que sa banque centrale a levé l’interdiction de la cryptographie au début de l’année, les volumes ont augmenté de 87 et le pays a dépassé la Chine il y a quelques jours en tant que leader du volume des échanges entre pairs, selon Arcane Research.

Coup de pouce de la CBDC

Outre les monnaies décentralisées, la région est également leader dans le développement de monnaies numériques de banque centrale (CBDC), notamment en Chine où le yuan numérique continue à être testé, tout récemment par le biais d’une utilisation expérimentale au détail via la plateforme de commerce électronique JD.com.

Si certains estiment que les CBDC seront des concurrents directs des monnaies de cryptologie, d’autres pensent que la croissance des premières favorisera également l’adoption des secondes.

„Les CBDC vont considérablement améliorer l’interopérabilité des cryptocurrences“, a déclaré Oki Matsumoto, directeur du groupe Monex, l’une des plus grandes bourses de crypto au Japon, qui développe elle-même simultanément sa propre CBDC. „Cela rendrait le marché des cryptocurrences plus vivant“.

Une dynamique diversifiée à l’échelle mondiale

Alors que divers marchés asiatiques tentent d’obtenir un avantage en tant que pionnier, la tendance est mondiale et il existe une diversité non seulement dans les participants impliqués mais aussi dans les raisons d’adopter des cryptocurrences.

Tout comme à Hong Kong et Singapour, d’autres marchés développés tentent d’obtenir l’avantage du premier arrivé, comme la Suisse, où des banques cryptographiques comme Sygnum ou Bitcoin Suisse envisagent de faire une première offre publique d’achat par le biais d’actions symboliques.

Mais ailleurs, les fonctions réelles des cryptocurrences et leur viabilité en tant que refuges numériques sont mises à l’épreuve. L’Iran, par exemple, a permis que les importations nationales soient financées par des cryptocurrences afin de profiter de la décentralisation et de l’anonymat pour éviter les sanctions. Sur une note encore plus sombre, le Venezuela souffre d’une hyperinflation galopante – près de 54 millions de pour cent entre 2016 et avril 2019, selon les estimations du FMI – et des détaillants tels que Pizza Hut ont commencé à accepter la cryptographie comme moyen de paiement le mois dernier.

Plus d’ATH

Pour ceux qui cherchent à adopter non pas une mesure désespérée mais une diversification des actifs – et un peu de bon sens – les perspectives sont brillantes, selon les banques mondiales.

Suite à l’investissement de MassMutual, les analystes de J.P. Morgan, l’un des premiers crypto bear, ont prédit que 600 milliards de dollars supplémentaires pourraient entrer sur le marché des bitcoins. Dans une note divulguée sur Twitter le mois dernier, le directeur général de Citi, Tom Fitzpatrick, a déclaré que le prix d’une bitcoin pourrait dépasser 318 000 dollars, l’appelant „l’or nouveau“, en raison d’un assouplissement monétaire et d’une dépréciation potentiels du dollar américain.

„[L’adoption de la cryptoconnaissance est] absolument inévitable“, a déclaré Bill Winters, PDG de Standard Chartered lors du festival annuel de fintech de Singapour, la même semaine où la banque a conclu un accord avec Northern Trust pour lancer des services de garde de cryptoconnaissance. „Je pense que les monnaies numériques de la banque centrale ont un rôle à jouer, tout comme les monnaies numériques non sponsorisées par la banque centrale“.

OKEx customers withdraw $ 400M in Bitcoin after exchange reopens

OKEx users withdraw $ 400 million worth of Bitcoin within 24 hours after the platform reopens. The exchange had suspended withdrawals since October 16 following the arrest of its founder.

End of the investigation and resumption of withdrawals

After a stay of five weeks of all withdrawals of users, the exchange platform cryptomonnaies OKEx resumed operations since Thursday, November 26 at 7am .

Bitcoin Millionaire suspended withdrawals on October 16 because one of the exchange’s hot wallet private key holders was targeted by an investigation by Chinese police .

The holder was later identified as the founder of OKEx, „Star Mingxing Xu“. The latter then claimed in a WeChat feed that the police investigation did not concern him, but that it was linked to a case involving a shell company he had bought in Hong Kong.

Following this case, OKEx planned to launch a compensation and reward program to express gratitude and convince customers to stay. This program includes discount cards denominated in Tether (USDT) and the division by two of the privilege thresholds associated with holding the native OKB token.

Massive withdrawal

Despite these efforts, the data shows that the compensation program has not convinced all users. A customer testimonial sums up the prevailing state of mind:

“While we believe that OKEx is still a trusted exchange, there will be a lot of uncertainties going forward . “

So, OKEx users have already withdrawn over 24,631 BTC, or around $ 400 million in just over a day.

Some analysts have linked the recent rise in BTC to a supply shortage due to the suspension of withdrawals on OKEx. However, the perfect timing of the price suspension and rise could be purely coincidental , said Ryan Watkins, Bitcoin analyst at Messari.

Stratégie d’investissement Bitcoin: regardez quels mois ont donné de mauvais rendements et pourquoi

Il s’agit de la deuxième partie d’un examen en trois parties d’une stratégie mensuelle de calcul de la moyenne des coûts en dollars. Dans la première partie, nous avons discuté de l’idée et vu quels trois mois ont donné les pires rendements en utilisant cette méthode. Dans cet article, nous verrons quels mois ont donné le genre de retours qui feraient un «meh».

En jetant à nouveau les bases, nous examinons la moyenne mensuelle du coût en dollars, c’est-à-dire acheter du Bitcoin chaque jour pendant tout le mois, puis comparer notre investissement au prix à la fin du mois pour déterminer si nous avons réalisé un profit ou non. Cela semble simple, non?

Meh revient

Pour cet ensemble de données, un «meh return» est celui qui est inférieur à 3 pour cent. Cela signifie que si le rendement mensuel n’était que de 3% supérieur à votre investissement initial, il est qualifié de «meh return». Cependant, je dois ajouter que ces mois sont vraiment ce qui a mûri le marché Bitcoin . Au cours de ces mois de rendement élevé, le marché, du point de vue des investissements, a été le moins volatil. Cela montre que même Bitcoin n’était pas un choix d’investissement erratique ou volatil en 2020, malgré son creux annuel de 3800 $ et son sommet annuel de 18500 $.

Revenir à l’ensemble de données – Trois mois ont vu des retours meh ou des retours compris entre 0 et 3 pour cent. C’était en mai, août et septembre. Malgré la réduction de moitié en mai et la reprise rapide des prix sur une base d’investissement quotidienne, le mois de mai est revenu presque à plat. La reprise plus forte en août, suivie d’un septembre modéré, a été plus plate qu’en mai, malgré un cours de plus de 10 000 $.

Voici comment les trois mois se sont déroulés

Encore une fois, faites très attention à la dernière rangée. Le mois d’août a donné des rendements négligeables de 0,2%, de 1,4% en septembre et de 2,3% en mai. Fait intéressant, les baisses de prix en août et en septembre, respectivement, ont été mangées par la stratégie de moyenne des coûts en dollars en raison de la plus grande quantité de Bitcoins achetés lorsque le prix a chuté. De même, alors que le prix augmentait régulièrement en mai, la quantité de BTC achetée a diminué, mais a tout de même donné un bénéfice marginal.

Avec les sous-performants et les meh-returners à l’écart, nous pouvons nous concentrer sur les sur-performants. Fait intéressant, malgré la hausse des prix en octobre et novembre, un autre mois a donné un rendement plus élevé. Restez dans les parages pour le savoir.

Record: There are now 150,000 Bitcoin worth USD 2 billion on Ethereum

Bitcoin on the Ethereum Blockchain

Sounds absurd, but it is so: In the meantime there are over 150,000 Bitcoin on Ethereum. Converted from Ethereum this number corresponds to a value of over 2 billion USD.
How can Bitcoin be on Ethereum?

Until some time ago, Bitcoin and Ethereum were two separate crypto-ecosystems that coexisted. Ethereum is generally smaller, but offers more practical applications. Bitcoin was and still is a robust protocol that is less usable but undisputedly has the highest capitalization.

Now it is possible to transfer crypto currencies from one system to another. The goal was to enable Profit Secret owners to participate in decentralized financial protocols. These often offer high profits, but are found almost exclusively on the Ethereum platform.

What is decentralized financing?

Decentralized financing is in contrast to the traditional financial market. It is based on money issued by the state and is therefore centralized. In contrast, decentralized financing is more flexible than traditional structures. Although it is still, by comparison, a „delicate plant“, this new area has been growing steadily since this year. In the meantime, donors around the world have already invested crypto-currencies worth USD 11 billion in decentralized financing.

This is how Bitcoin „came to“ the Ethereum platform

In order to bring the Bitcoin to Ethereum, a „synthetic representation“ of the Bitcoin is created there. This means that the „original“ Bitcoins are exchanged for a version of Bitcoin reproduced on the Ethereum platform.

A well-known example is „Wrapped Bitcoin“. Users transfer their Bitcoin to certain Smart Contracts and receive the Wrapped Bitcoin (WBTC) in return. The Wrapped Bitcoins in turn are secured by the „genuine“ Bitcoins paid in, i.e. they retain their value. In addition, the wrapped Bitcoins can be used as ERC-20 tokens on Ethereum.

Another similar example is tBTC. This works like the wrapped Bitcoins, but the Bitcoins are not stored centrally, but rather trustlessly and anonymously on the network itself.
What happens to the synthetic Bitcoins?

The synthetic Bitcoins can then be used by users on the Ethereum platform according to their wishes. One of the options is to make them available for decentralized financing. The donors receive fees for this. Thus, in addition to the general price increase, one can still have one’s Bitcoin work for oneself.

Later, the user can then reverse the process if desired and exchange his synthetic Bitcoin back for „real“ Bitcoin.

Bitcoin and Its Decentralized Marketing Team: The Road to Mainstream

Bitcoin has no central authority. As a decentralized grassroots movement, it depends on its users for marketing. What Bitcoiners Can Do To Help Cryptocurrency Become More Popular

In the past, Bitcoin relied on a higher-level marketing tool: its course

After all, the cryptocurrency has been the best performing asset in human history with several million percent price growth over the past ten years . This of course attracts enthusiasts and adventurers alike.

But if the price is just not going through the roof, or if the currency is even in the bear market, the happy news of digital money rarely penetrates the surface of the mainstream. Logically, not everyone has the time to deal with the weal and woe of a possibly global paradigm shift at the root of human cooperation. In order to dispel prevailing errors about BTC and Co., one thing is needed above all: Motivated Bitcoiners who take on the role of the marketing team.

The media world plays a special role. Podcasts, articles and YouTube content are ideally suited to educate interested readers and listeners about the pros and cons of digital money.

Series like „Gradually, then Suddenly“ by Parker Lewis or Vijay Boyapati’s „Bullish Case for Bitcoin“ can sometimes make the difference between Bitcoiner and Nocoiner. BTC-ECHO has also launched its own platform with the BTC-ACADEMY . It is intended to bring the advantages of the decentralized world closer to the curious.

In order for precoiner to make the leap on the Bitcoin train, they must first have a fundamental interest in cryptocurrency. But that only matures through recurring points of contact.

Ideas like flames

This is where bitcoiners come into play. For some time now, Bitcoiners have been able to participate in decentralized marketing via the awareness game and significantly increase the points of contact that Precoiner have with the cryptocurrency. The awareness game is part of a campaign that goes under the name Ideas are like Flames . Behind it is a Munich Bitcoin collective.

Anyone who orders stickers from ideaslikeflames.com and attaches them to public places can even earn cash for them. According to the founder @_pretyflaco, the awareness game has already distributed over 1.5 million Satoshis to Bitcoiners who are willing to stick.

Jeff Gallas, founder of Fulmo and Lightning enthusiast, also emphasizes how important the voluntary commitment of the Bitcoin community is. Gallas says to BTC-ECHO:

Bitcoin is the first decentralized, autonomous organization in the world. There is no marketing department in the traditional sense. Each bitcoin is their own one-man bitcoin marketing department.

3 NAJWIĘKSZE WYPŁATY BITCOINÓW Z ZYSKÓW JPMORGAN Q3

JPMorgan nie jest wskaźnikiem Bitcoina. Jednak raport z wyników amerykańskiego giganta bankowego za trzeci kwartał jest pełen anegdot, które mogą mieć wpływ na perspektywy na przyszłość kryptokurcji – w taki czy inny sposób.

KONTEKST
Zyski JPMorgan wykazały wzrost zysków o około 4 procent w porównaniu z rokiem ubiegłym. WSJ podał wynik jako „zaskoczenie“, stwierdzając, że powrót banku do poziomu sprzed pandemii zaskoczył wcześniejsze szacunki Wall Street. JPMorgan reprezentuje nieco zdrowie amerykańskiej gospodarki, która pozostaje w recesji dzięki koronaawirusowi.

14 BTC i 95.000 Free Spins dla każdego gracza, tylko w mBitcasino’s Exotic Crypto Paradise! Zagraj teraz!
Jednak to nie biznes konsumencki zwiększył zyski JPMorgan. Bank zarobił swoje pieniądze ze swojego skrzydła korporacyjnego i inwestycyjnego. Zyski wzrosły o około 25 procent, gdy firmy pospieszyły z zabezpieczeniem gotówki, refinansowaniem długu i wyrzuceniem akcji w celu zrekompensowania recesji.

TRZY BITCOIN’Y NA WYNOS
#1 NIESPŁACONA POŻYCZKA
JPMorgan obniżył kwotę środków, które zarezerwował na pokrycie złych kredytów – z 10,47 mld dolarów w drugim kwartale do 611 mln dolarów w trzecim. Pokazało to, że bank wierzy, że poradzi sobie z falą kwaśnych kredytów, gdyby się pojawiły. Tymczasem jest to również ważny sygnał ostrego ożywienia gospodarczego.

Dla Bitcoina to dobra wiadomość. JPMorgan mówi całemu światu, że najgorsze dla amerykańskiej gospodarki jest już za nami. Powinno to oznaczać dalszy wzrost wartości bardziej ryzykownych aktywów, ponieważ inwestorzy polują na lepsze zyski z dala od rynków gotówki i obligacji. Bitcoin jak dotąd lepiej radził sobie z takimi podstawami w 2020 roku.

#DRUGI PAKIET STYMULACYJNY
Prezes JPMorgan Jamie Dimon zauważył, że najbardziej znaczącym katalizatorem ożywienia gospodarczego w USA jest rząd amerykański. W marcu, po zablokowaniu przez koronaawirus, Kongres uchwalił pakiet stymulacyjny o wartości 2 bilionów dolarów, który przyniósł korzyści amerykańskim gospodarstwom domowym oraz firmom i sektorom dotkniętym pandemią.

Podczas gdy większość tych pieniędzy jest obecnie wydawana, decydenci polityczni omawiają drugą rundę bodźców. Pan Dimon uważa, że „dobry, dobrze opracowany pakiet stymulacyjny po prostu zwiększy szanse“ na uzyskanie „lepszych wyników“. Dodał, że „jest tak wiele niepewności“ wokół umowy, że nie mogą przewidzieć „ostatecznego“ wyniku.

Bitcoin’s bullish stronniczość jest również w impasie z opóźnieniem w drugim pakiecie bodźców.

Bitcoin nie udało się zamknąć powyżej 12.000 dolarów na niepewność bodźców. Źródło: BTCUSD na TradingView.com

Jak już wcześniej informowano, krypto waluta wzrosła o ponad 200 procent w obawie przed rosnącym deficytem fiskalnym i dewaluacją dolara amerykańskiego spowodowaną ulgą. Skłoniło to takie firmy jak Square i MicroStrategy oraz menedżera funduszu hedgingowego miliardera Paula Tudora Jonesa do uwolnienia części swoich rezerw gotówkowych na zakup Bitcoina.

Zrelaksowana postawa firmy JPMorgan pokazała, że – w głębi duszy – oczekuje, że transakcja stymulacyjna uchroni ją przed niespłacaniem kredytów. Chodzi o to, kiedy.

#3 OSTRZEŻENIA JPMORGANA
Pan Dimon zostawił za sobą słowo ostrożności. Twierdził, że JPMorgan ma prawie 34 miliardy dolarów na zabezpieczenie się przed stratami kredytowymi. Ale jeśli powrót do zdrowia ulegnie zatrzymaniu – pod wpływem opóźnionego bodźca lub ponownego wystąpienia infekcji koronaawirusowych – bank będzie potrzebował kolejnych 20 miliardów dolarów rezerw gotówkowych.

To powinno również wstrzymać lub odwrócić trwający rajd Bitcoinów. Kiedy akcje znajdują się pod presją, inwestorzy próbują porzucić swoje kryptońskie udziały, aby wygenerować gotówkę, tak jak to uczynili w marcu 2020 roku.

BTC/USD były notowane na poziomie 11.403 w momencie pisania niniejszego raportu, co oznacza wzrost o 58,48% w stosunku do poprzedniego roku.

Ripple envisage de déplacer son siège social vers une juridiction plus crypto-friendly

Mardi 6 octobre, Chris Larsen, cofondateur et président exécutif de la société Fintech Ripple Labs, a déclaré que son entreprise envisageait de déplacer son siège social de San Francisco, en Californie, vers une juridiction plus favorable à la cryptographie en Europe ou en Asie.

Chris Larsen est né à San Francisco, en Californie, et a obtenu son baccalauréat (BS) en comptabilité et en administration des affaires en 1984 à la San Francisco State University (SFSU). En 2012, lui et Jed McCaleb ont cofondé la start-up FinTech OpenCoin, qui a été renommée Bitcoin Era un an plus tard. En février 2018, Forbes l’a nommé «la personne la plus riche en crypto-monnaie».

Les commentaires de Larsen sont venus lors d’une interview avec le journaliste de Fortune Jeff John Roberts au [virtuel] LA Blockchain Summit

Vous trouverez ci-dessous une transcription partielle des commentaires de Larsen lors de cet entretien:

«Eh bien, malheureusement, je pense que les États-Unis sont terriblement en retard dans leur progression vers ce qui sera la prochaine génération du système financier mondial…

«Nous avons été dans cette position incroyablement chanceuse où les États-Unis ont été les gardiens du système mondial avec environ 20% pour cent du PIB mondial, mais en dollars, cela représente 80% de tous les échanges … pourrait être encore plus que cela …

«C’est une excellente position. C’est un privilège incroyable, et cela a vraiment profité à tous les Américains, mais nous sommes confrontés à un défi majeur

«Tout d’abord, nous devons parler de la Chine. Je veux dire, nous sommes dans une guerre froide technologique avec la Chine, et cela s’étend à tout le spectre, qu’il s’agisse de communication, de surveillance, de big data, d’intelligence artificielle, mais aussi d’actifs blockchain et numériques, et la raison en est que la Chine a reconnu que ces technologies sont les clés de qui contrôlera le système financier de nouvelle génération.

«Et nous savons tous que le système financier que nous avons aujourd’hui est grinçant, il date des années 70… SWIFT et le correspondant bancaire ne seront pas le système avec lequel nous allons vivre au cours des vingt prochaines années, vous savez, deux décennies – beaucoup trop lent, sujet aux erreurs, c’est trop fermé, c’est trop cher, et la Chine a juste hâte d’être celle qui conçoit ce prochain système.

«Ils ont engagé 1,4 billion de dollars dans une variété de technologies et la blockchain est en tête de liste. Et vous parcourez l’inventaire de la situation actuelle de la Chine – c’est impressionnant. Ils font un excellent travail. Rien contre la Chine – nous devons admettre ce qu’ils ont fait.

«Je veux dire des paiements numériques presque omniprésents au pays… des chiffres incroyables, non? Cela les distingue de là où nous sommes. Ils ont maintenant une longueur d’avance sur une monnaie numérique de la banque centrale: le yuan numérique. Cela les met en place maintenant pour aider à répandre le yuan dans le monde. Un énorme avantage là-bas.

«Ils contrôlent l’exploitation minière. Vous savez, toute l’exploitation minière de preuve de travail est contrôlée par la Chine. Vous regardez l’extraction de Bitcoin – elle est contrôlée à environ 65% par des mineurs chinois… Quelqu’un a-t-il des questions sur le fait qu’un mineur chinois est sous le contrôle du Parti communiste chinois? Pas question – absolument pas.

«Les mineurs sont des maîtres, non? Ils peuvent réécrire l’histoire s’ils le souhaitent. Ils peuvent bloquer les transactions. Un énorme avantage là-bas…

«Comparez cela à la situation des États-Unis. Nous n’avons pas le dollar numérique même si des gens comme J. Christopher Giancarlo [rédacteur: ancien président de la CFTC] l’ont recommandé. Nous devons nous en occuper. Nous devons faire un bien meilleur travail avec les marchés financiers, les régulateurs, la Silicon Valley comme les villes… Travailler ensemble comme ils le font dans tant d’autres pays.

«Et puis enfin, vous savez, je dois juste le dire – vous savez, aux États-Unis, tout ce qui concerne la blockchain, la monnaie numérique, ça commence et finit avec la SEC. Vous devez donner le crédit SEC. Ils ont été confrontés à un terrible problème d’ICO en 2017 et il fallait l’arrêter.

$420 Millionen in Bitcoin flieht BitMEX nach Bundesabgaben

Bitcoin fließt weiterhin aus dem auf den Seychellen basierenden Krypto-Währungsaustausch BitMEX, während das Unternehmen verspricht, energisch gegen Geldwäschebeschuldigungen vorzugehen.

Bitcoin-Händler setzten am Freitagnachmittag ihre Abflüsse von der BitMEX fort.
Die Bundesbehörden beschuldigten BitMEX am Donnerstag, keine Schutzmaßnahmen gegen Geldwäsche und Verletzungen des Gesetzes über das Bankgeheimnis vorgesehen zu haben.

Darüber hinaus haben offene Positionen auf Bitcoin Trader Kontrakte an der BitMEX nach Angaben der Analysefirma Skew seit Bekanntwerden der Anklageerhebung einen Schlag von 20% erlitten.
Das Unternehmen hat seinen normalen Betrieb fortgesetzt und geschworen, die Vorwürfe zu bekämpfen.

Die Bitmünze
Der Exodus von BitMEX setzte sich am Freitagnachmittag fort, als Händler weiterhin Gelder aus dem fünftgrößten Krypto der Welt abzogen

Derivatebörse. Der Schritt folgt auf eine Reihe von Anklagen, die von Bundesstaatsanwälten in New York gegen die Firma erhoben wurden.

Aktualisierte Zahlen der Analytikfirma Glassnode zeigen, dass die Händler seit der Bekanntgabe des Falles am Donnerstag fast die doppelte Menge des heute Morgen gemeldeten Decrypt-Betrages abgehoben haben, insgesamt fast 40.000 BTC. Das sind bei den heutigen Preisen rund 420 Millionen Dollar an Bitcoin.

Glassnode gab zuvor bekannt, dass etwa 23.200 BTC oder 243 Millionen Dollar in einer einzigen Stunde von BitMEX abgehoben wurden, was die Datenfirma als den größten stündlichen Abfluss bezeichnete, den sie bis heute von der Börse gesehen hat.

Die Entschlüsselungsanwendung herunterladen.
Holen Sie sich unsere App für die Top-Nachrichten und Features auf Knopfdruck. Seien Sie der Erste, der das Decrypt Token und vieles mehr ausprobiert.

Laut Glassnode befanden sich etwa 170.000 Bitcoin oder 1,8 Milliarden Dollar in den BitMex-Geldbörsen.

Die Gründungsautoren Hayes, Benjamin Delo und Samuel Reed sowie der Geschäftsführer Gregory Dwyer wurden angeklagt, gegen das Bankgeheimnisgesetz verstoßen zu haben, weil sie es versäumt hatten, angemessene Anti-Geldwäsche-Bestimmungen umzusetzen. Reed wurde in Massachusetts verhaftet.

Die Bundesstaatsanwaltschaft von Manhattan beschuldigte am Donnerstag leitende Mitarbeiter von BitMEX der Verschwörung zur Verletzung des Bankgeheimnisgesetzes, weil sie es versäumt hatten, ein adäquates Anti-Geldwäsche-Programm zu implementieren.

Was bedeutet die BitMEX-Anklage? Krypto-Twitter reagiert

Die Commodity Futures Trading Commission hat in einer Zivilbeschwerde angeklagt, dass Hayes, Delo und Reed sowie fünf Unternehmen BitMEX als nicht registrierte Handelsplattform betrieben und es versäumt haben, Anti-Geldwäsche-Verfahren umzusetzen.

BitMEX bestritt die Vorwürfe in einem Blogpost vom Donnerstag und schwor, sich vor Gericht energisch gegen die Anschuldigungen zu verteidigen.

La Russie propose des sanctions sévères pour les avoirs en crypto-monnaie non déclarés

Le ministère russe des Finances a rédigé un projet de loi prévoyant des sanctions sévères pour quiconque ne déclare pas ses avoirs en crypto-monnaie au-dessus d’un certain niveau. Les sanctions comprennent des peines de prison et des amendes.

Nouveau projet de loi russe sur les crypto-monnaies

Le ministère russe des Finances a envoyé un nouveau projet de loi sur la circulation de la crypto-monnaie en Russie aux départements gouvernementaux intéressés, a rapporté cette semaine le média local Kommersant. Le projet de loi contient des amendements au code pénal russe, au code de procédure pénale, au code administratif, au code fiscal et à la loi sur la lutte contre le blanchiment d’argent, a indiqué la publication, affirmant connaître le projet de loi.

Les principaux changements par rapport au projet de loi précédent concernent l’obligation des citoyens de déclarer leurs opérations de crypto-monnaie ainsi que le contenu de leurs portefeuilles de Bitcoin Profit crypto-monnaie. Le ministère propose d’exiger des bourses et des utilisateurs qu’ils informent l’administration fiscale des transactions de crypto-monnaie.

Notant que le marché considère le projet de loi précédent comme posant une restriction significative à la circulation de la crypto-monnaie en Russie, Kommersant a signalé que le nouveau projet de loi est encore plus strict. «En particulier, toute personne (physique ou morale) qui a reçu de la monnaie numérique ou des droits numériques de plus de 100 000 roubles [1 280 dollars] au cours d’une année civile est tenue d’informer l’administration fiscale et de soumettre un rapport annuel sur les transactions avec ces actifs et le soldes de ces actifs. »

L’avocat fiscal principal de Bryan Cave Leighton Paisner (Russie) LLP, Dmitry Kirillov, a expliqué que si les amendements sont adoptés, le premier rapport devra être soumis avant le 30 avril 2021, pour l’année fiscale 2020. Il ajouta:

En cas de non-déclaration à l’administration fiscale, vous pouvez obtenir une amende de 30% des actifs cryptographiques, mais pas moins de 50000 roubles

Roman Yankovsky, membre de la commission sur le soutien juridique de l’économie numérique de la branche moscovite de l’Association des avocats russes, a noté que les entreprises étrangères de crypto-monnaie, y compris les échanges et les dépositaires de crypto-monnaie, doivent envoyer à l’administration fiscale des informations trimestrielles sur leurs opérations de crypto-monnaie en Russie. . Tout en pensant que «presque personne ne prendra cette règle au sérieux», il a précisé:

La responsabilité ne se limite pas aux amendes. La non-déclaration d’un portefeuille cryptographique si plus d’un million de roubles [12 796 $] y sont passés par an devient une infraction pénale pouvant aller jusqu’à trois ans de prison. En outre, le travail forcé peut être utilisé comme punition.